Victoire en France !

En remportant l’épreuve d’ouverture du Championnat de France KFJ (Juniors) à Angerville, Benjamin Lessennes s’est affirmé comme l’un des candidats au titre. Le très rapide pilote belge, contraint à l’abandon en préfinale suite à la maladresse d’un adversaire, regrettait toutefois de ne pointer qu’au 4 rang provisoire de la compétition.

Le programme 2013 de Benjamin Lessennes est particulièrement copieux. Si le jeune Belge a fait d’un bon résultat lors des Championnats du Monde et d’Europe l’un de ses premiers objectifs, il se produit aussi dans trois compétitions nationales… Dont le championnat de France ! C’est ainsi que « Benji » a retrouvé le circuit d’Angerville, au sud de Paris, là où il s’était révélé aux yeux de tous en 2012 en remportant une course du Trophée Académie de la CIK-FIA. Inscrit cette fois en KFJ, la catégorie internationale des Juniors (13-15 ans), le pilote de Roux a de nouveau démontré toutes ses qualités.

Dès les essais qualificatifs, Benjamin annonçait la couleur en signant le meilleur temps absolu. Un résultat qu’il ne pouvait malheureusement pas confirmer lors de la Superpole, qui voit s’élancer les cinq pilotes les plus rapides un à un pour un seul tour lancé. « Comme j’avais signé le meilleur temps, j’étais le dernier à partir », expliquait-il. « Mais une averse s’est abattue sur le circuit au moment où je m’élançais et je n’ai pas pu défendre mes chances. Je suis donc parti de la 5 place lors de toutes les manches qualificatives. »

Le pilote du Coyote Racing Team était pourtant loin de se décourager. D’ailleurs, il récupérait la première place provisoire au terme des trois manches qualificatives après avoir remporté l’une d’elles. De quoi s’offrir la pole position pour la préfinale !

Une fois encore très rapide, Benjamin se battait pour la victoire avec Jérémy Demarque… Jusqu’à trois tours de l’arrivée ! « Jérémy m’a fait l’intérieur au freinage de l’épingle », raconte Benjamin. « La manœuvre était très sportive et je voulais me remettre derrière lui lorsque je me suis violemment fait percuter par le concurrent qui occupait la troisième position. Mon kart était trop abimé et j’ai dû en rester là. J’étais vraiment très fâché car cette manœuvre, qui a d’ailleurs été sanctionnée par la direction de course, était complètement suicidaire. J’ai perdu là une très bonne occasion de marquer de gros points pour le championnat puisque la préfinale compte autant que la finale. »

Seulement 15 sur la grille de départ de la finale, le pilote belge allait pourtant être le héros de cette course décisive. Très en verve, il remontait tous ses adversaires pour s’emparer de la deuxième place à un tour de l’arrivée. Et, contre toute attente, il parvenait à déboîter le leader dans la dernière ligne droite pour s’imposer avec 11 millièmes de seconde d’avance. Un scénario digne de Michel Vaillant !

« Cette victoire m’a évidemment fait chaud au cœur après la désillusion de la préfinale », souriait Benjamin. « Malheureusement, comme les deux courses attribuent des points, je ne suis que 4 du championnat de France provisoire. Mais j’ai prouvé que j’avais la pointe de vitesse pour viser le titre et ce sera évidemment mon objectif lors des deux dernières épreuves ! »

Mais durant les prochaines semaines, ce sont ses examens scolaires et… la première manche du Championnat d’Europe, programmée mi-juin à Alcaniz (Espagne), qui occuperont l’esprit de Benjamin. « Je rejoindrai l’équipe d’usine Kosmic à cette occasion », rappelle le jeune homme. « Et pour préparer cette course au mieux, je disputerai déjà l’épreuve de la WSK Euro Series à Genk, les 1 et 2 juin, au sein du Kosmic Racing. Ca nous permettra d’apprendre à bien collaborer avant ce grand rendez-vous ! »

 

Photos : KSP.fr