Un nouveau Top 5… mais un week-end frustrant

Le Slovakiaring accueillait ce week-end la 6e épreuve du FIA WTCR. Ce dernier rendez-vous européen pour la Coupe du Monde des Voitures de Tourisme, qui s’exilera ensuite en Asie pour ses quatre derniers meetings, a une fois encore permis à Benjamin Lessennes de démontrer tout son talent en allant chercher un troisième Top 5 au niveau mondial. Le représentant du Boutsen Ginion Racing a donc une fois de plus marqué les esprits… alors que ce week-end fut plutôt frustrant pour le jeune Belge de 19 ans ! 

À une quarantaine de kilomètres de Bratislava, Benjamin avait une fois de plus tout à découvrir. « Pratiquement chaque circuit est nouveau pour moi cette saison », rappelle le pilote qui porte les couleurs de Coyote et de Meta System. « Malheureusement, ma découverte du circuit a été plus que contrariée… Une bougie cassée m’a empêché de disputer la première séance d’essais libres, puis j’ai été victime de deux crevaisons lors de la seconde séance. Je n’avais même pas fait cinq tours rapides avant de m’élancer pour les premiers essais qualificatifs et il y a des endroits où je ne savais pas où j’allais devoir freiner. »

 


À ce niveau, les miracles n’existent pas. Benjamin devait se contenter d’une place en 21e position sur la grille de départ de la première des trois courses. Mais, une fois encore, il démontrait une étonnante maturité pour son jeune âge. « Mon seul objectif durant cette première course, samedi midi, a été de me préparer au mieux pour la seconde séance qualificative », glisse le pilote de la Honda Civic Type-R TCR #63. « J’ai terminé à la 20e place, mais je savais que ce n’était pas l’essentiel. J’avais eu l’occasion de tester différentes choses sur le circuit et je me sentais plus en confiance sur ce tracé loin d’être évident. »

Le résultat de cette approche dépassait les espérances ! Moins de trois heures plus tard, Benjamin passait l’écueil de la Q1 et accédait, avec les 12 pilotes les plus rapides, à la Q2. « Ça s’est de nouveau joué à quelques millièmes de secondes », précise le protégé du Boutsen Ginion Racing. « Mais j’ai réussi à signer un 8e chrono. »

Grâce au Top 10 des qualifications inversé, la Honda #63 se retrouvait à la troisième position sur la grille de départ de la Course 2. « Mon envol n’était pas mauvais, mais je me suis fait écarter au premier virage », raconte le plus jeune pilote du peloton. « Je suis retombé à la 7e place. Je me suis battu comme un beau diable et, après deux beaux dépassements, je me suis offert un nouveau Top 5, le troisième de la saison. »

 

 

C’est donc avec un moral gonflé à bloc que Benjamin se lançait à l’assaut de la troisième confrontation ce dimanche. Hélas, celle-ci se terminait après trois virages pour le Belge. « J’étais 7e, mais Gabriele Tarquini a loupé son freinage et il est venu me percuter très violemment », soupire Benjamin. « Il est venu s’excuser par la suite, en reconnaissant son erreur. Malheureusement, c’était déjà terminé pour moi… »

La fin d’un week-end finalement frustrant. « Le moins que l’on puisse dire, c’est que les choses ne se sont pas déroulées comme prévu. Heureusement, ma belle Course 2, mes deux dépassements et mon Top 5 final m’ont permis de me distinguer malgré tout. »

La campagne européenne du FIA WTCR s’achève donc sur un bilan mi-figue mi-raisin. Programmé en Chine, les 29 et 30 septembre, le prochain rendez-vous verra-t-il Benjamin Lessennes au départ ? « Rien n’a encore été confirmé », avoue-t-il. « Mais on va travailler pour ça durant les prochaines semaines ! »

Photos : Honda Motorsport

fr_FRFrançais
en_GBEnglish (UK) fr_FRFrançais